Un plan d'affaires, OUI ou NON ?


Quand on parle de démarrage ou d’expansion d’entreprise, une grande question soulève des débats :

Le plan d’affaires est nécessaire, oui ou non??

Tout d’abord, pour répondre à la question, il faut bien comprendre ce qu’est un plan d’affaires…de nos jours.

Parce qu’il a évolué, énormément.

Quand on parle d’un plan d’affaires, un vrai, un utile et efficace, on parle d’un plan qui est 100 % adapté à la réalité du projet.

Chaque plan d’affaires est différent, bien sûr par son contenu, mais aussi par sa forme. Pour qu’un plan d’affaires soit utile, il doit être conçu en fonction de son utilisation future.

Vous devez donc, en premier lieu vous demander à quoi le plan servira-t-il?

Ce qui soulève une autre question, un autre débat :

Un plan d’affaires ça sert à quoi?

Ça sert à une ou l’autre de ces réponses :

  • Valider son idée…connaitre les chances de réussite du projet!

  • Trouver du financement ou des partenaires d’affaires

  • Planifier les étapes à suivre et dans les mois à venir

  • Faire des prévisions; savoir ce dont vous aurez besoin, et ce à quoi vous attendre en matière de rendement

  • Planifier votre stratégie de marketing

  • Vous permettre de vérifier vos hypothèses et de prendre les meilleures décisions pour atteindre vos objectifs; mettre de l’ordre dans vos idées pour sélectionner les meilleurs choix

Donc, peut être, n’avez-vous pas besoin de financement ou d’investissement pour votre projet, mais le plan d’affaires est inutile seulement si vous me dites que vous n’avez ni besoin de valider votre idée, ni de faire des prévisions, ni de savoir quelles sont les meilleures étapes à suivre pour maximiser votre réussite!

Autant dire que le plan d’affaires est nécessaire à tous!

Voici donc un petit survol des points à savoir pour adapter votre plan d’affaires et en faire un outil non seulement utile, mais nécessaire.

1-Avant tout, définir à quoi le plan servira pour l’adapter

C’est très simple, en définissant son utilisation, vous pourrez identifier les sections les plus importantes et celles qui pourraient être mises de côté ou remise à plus tard, car elles ne serviront pas à la prise de décision.

2-Faire le plan pour apprendre/vérifier/valider/planifier; pas seulement pour « qu’il soit fait »

Ce n’est pas un devoir scolaire que vous devez terminer au plus vite! C’est une recherche qui vous permettra de minimiser les erreurs donc assurez-vous d’en tirer le maximum!

3-Regarder En arrière | Autour | En avant

Un bon plan nécessitera de faire de la recherche sur ce qui a déjà été fait, ce que les autres font actuellement et ce que vous ferez dans le futur. Ces trois éléments sont liés et nécessaires pour une bonne stratégie, assurez-vous de couvrir ces horizons.

4-Ne présumez pas, recherchez et validez!

Quand nous rencontrons des clients en affaires ou en démarrage, vous seriez surpris de voir la marge entre ce qu’ils croient connaitre sur leur industrie et leur concurrence vs ce qu’il en est réellement!

Il est naturel de généraliser ce qu’on connait, ce qu’il y a autour de nous et de croire que c’est la norme. Pour avoir une image claire de la réalité, il faut vérifier, faire des recherches plus poussées et surtout, ne pas présumer!

5-Faire le plan, puis l’améliorer

Un des meilleurs conseils pour planifier un projet le plus solide possible est de… tenter de le détruire!

Une fois votre plan terminé, faites l’avocat du diable et tenter de contredire et de mettre en doute chacun de ces éléments, cherchez les problèmes potentiels, tentez de trouver les failles, soyez pessimiste. Si vous êtes incapable de retirer vos lunettes roses parce que vous croyez en votre projet, faites-le faire par quelqu’un d’autre.

Vous devrez ensuite trouver des solutions aux failles soulevées. Vous vous assurerez ainsi que votre plan d’affaires est réaliste et donc fiable!

6-Ne pensez pas à la place des clients

Encore une fois, la clé est de valider.

Ne présumez pas de l’intérêt des clients, il y a parfois une grande marge entre « les clients aimeraient » et « les clients achèteront » ! Aussi, ne surestimez pas les changements d’habitudes; si les clients n’ont pas l’habitude de consommer ce que vous offrez ou, ont l’habitude de le consommer ailleurs, vous devrez leur offrir non seulement un avantage concurrentiel, mais un avantage qui soit assez important à leurs yeux pour modifier leurs habitudes.

Et croyez-moi; les habitudes ont la vie dure, soyez parés!

Donc la clé pour ne pas présumer : recherchez, sondez, testez! Assurez-vous d’avoir en main toute l’information nécessaire pour établir votre stratégie!

7-Ne sous-estimez pas la concurrence

Pour avoir des clients, il faut soit convertir de nouveaux clients à notre industrie, soit les voler à la concurrence!

Bien que des idées nouvelles fassent leur entrée sur le marché constamment, il est plutôt rare, en 2018, d’offrir un produit ou service qui n’est pas une déclinaison d’une offre déjà commercialisée. Donc, ne regardez pas seulement les failles de vos concurrents, soyez conscients de ce qu’ils offrent de bien à leurs clients, c’est ce contre quoi vous vous battrez!

8-N’ayez pas peur d’ajuster le plan

Un bon plan d’affaires n’est absolument pas statique!

Il doit être constamment ajusté, en fonction des nouveaux facteurs qui se présentent à vous. Faites-vous régulièrement un « tête-à-tête » avec votre plan et rectifiez le tir dès que nécessaire!

9-Choisissez une forme qui vous convient

En termes de présentation, il n’est pas nécessaire que votre plan d’affaires compte 50 pages et une mise en page impeccable. Il peut s’agir d’un cahier de notes, d’un tableau ou même d’un collage!

Encore une fois, l’important est de l’adapter à votre utilisation.

Par contre, je vous conseille fortement de vous assurer qu’il y ait :

  • Un résumé clair et à portée de mains de votre objectif, votre mission (car vous devrez le garder en tête en tout temps lors des ajustements que vous apporterez à votre plan)

  • Une présentation claire, du moins pour ceux qui l’utiliseront. Donc sections, titres, sous-titres, code de couleurs, peu importe tant que vous vous y retrouvez facilement!

10- Vérifier l’efficacité de votre plan

Une fois votre plan terminé, posez-vous les questions suivantes, afin de vous assurer de son efficacité :

  • Est ce que mon plan identifie des opportunités réelles et d’envergure? (des gages de réussite)

  • Est-ce que mon plan expose mes faiblesses et les outils pour y pallier?

  • Suis-je certain de mes chiffres? Sont-ils basés sur des sources fiables et vérifiées?

  • Mon plan est-il à jour? D’actualité?

  • Mon plan est-il réaliste? Comporte-t-il le moins de « souhaits » possible?

  • Mon ou mes avantages concurrentiels sont-ils au sommet de la liste des intérêts des clients?

  • Est-ce que je sais tout sur mes concurrents directs?

  • Est-ce que je considère ma concurrence indirecte?

  • Est-ce que la présentation choisie me permet de consulter mon plan facilement et de le modifier rapidement?

En terminant, oui, il est tout à fait possible de se lancer en affaires ou de développer son entreprise sans plan d’affaires, mais jamais ça ne sera aussi efficace et rentable que si vous avez un plan d’affaires adapté entre les mains!

Les essais-erreurs et les risques non calculés coutent cher en temps et en argent, et freinent votre entreprise, le plan d’affaires, s’il est bien fait, est l’outil pour les éviter!

Et vous, pour ou contre le plan d’affaires?

***

Vous êtes de nature autodidacte ou vous avez envie de vous informer davantage sur les diverses sphères de la gestion?

Nos consultants vous ont créés des outils, guides et formations à télécharger!

Juste ICI !

***

Vous aimez nos articles?

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour n'en manquer aucun!

Vous désirez obtenir de l'aide pour créer votre plan d'affaires ou qu'on le fasse pour vous?

Contactez-nous pour une consultation gratuite, il nous fera plaisir de vous exposer ce que l'on peut faire pour vous !

Suivez-nous sur Facebook !