9 raisons qui font que votre entreprise n’a pas le succès escompté

Tous les entrepreneurs en rêvent : une entreprise à succès.











Bon, il est certain que la définition de « succès » peut être relative d’une personne à l’autre.

Certains établiront leur succès en fonction de leur chiffre d’affaires, d’autre selon la notoriété de leur entreprise et d’autre encore en fonction de ce que leur entreprise accomplie pour leur client, leurs employés ou la société.

Mais dans tous les cas, une notion d’objectif à atteindre est applicable et trop souvent, les résultats sont insatisfaisants.

C’est le cas de votre entreprise ?

Probablement vous vous demandez donc… POURQUOI ?

Voici donc 9 raisons qui font que les PME n’atteignent pas les sommets escomptés :

1 | Un besoin inexistant ou mal défini

Le principe même d’un projet entrepreneurial est de combler un besoin.

Celui de vos clients…

Et non pas VOTRE besoin d’être entrepreneur !

Trop d’entreprises offrent des produits ou services sans s’être bien assurées qu’il répond à un besoin réel et bien défini.

Souvent les entreprises en démarrage ont, au centre de leur projet, l’idée d’un produit alors qu’ils devraient plutôt avoir l’idée de combler un besoin.

C’est définitivement cette approche qui vous permettra d’accéder à une entreprise viable.

Bien que créer un besoin chez les consommateurs soit tout à fait possible, il ne s’agit pas du chemin le plus facile vers la rentabilité de votre projet !

2 | De mauvaises décisions commerciales

L’idée c’est une chose, mais votre chemin sera sans cesse parsemé de prises de décisions qui auront des impacts sur votre succès.

Il est important de prendre conscience que chacune de vos décisions compte.

Prenez du recul, remettez-vous en question, pesez-les pour et les contres, évaluez les risques et tentez de prendre en considération les pires scénarios… rappelez-vous vos objectifs et votre mission pour faire en sorte que vos décisions soient éclairées, et ce, dans CHAQUE sphère de gestion de votre entreprise.

3 | Absence (ou mauvaise) stratégie marketing

Plusieurs réflexes qu’ont les entrepreneurs concernant le marketing sont problématiques.

Par exemple, faire ce que « tous » les autres font ou poser des actions marketing sans une stratégie claire est les meilleures façons de perdre temps, énergie et argent.

Pour vous exposer le concept, je vous rappellerai qu’à la base du Marketing, il y a l’étude, l’analyse.

Une bonne stratégie Marketing sera d’abord basée sur ce qu’on sait de notre cible ; ce qu’ils aiment, leurs habitudes, leurs besoins, ce qu’ils recherchent…

Mon conseil : passez plus de temps à comprendre vos clients qu’à regarder la concurrence !

Second conseil : planifier au maximum. Cela vous permettra de vous assurer une cohérence et une constance dans vos actions marketing et de minimiser les pertes de temps et d’argent en ne priorisant que ce qui est stratégique.

Et finalement : Analysez constamment ! Un plan marketing doit être planifié, mais il doit aussi évoluer ! Prévoyez d’étudier les retombées pour y adapter vos prochaines actions ! Encore une fois, la réponse se trouve en vos clients ; étudiez leur réceptivité !

4 | L’environnement et la concurrence

Parfois des éléments externes représentent des barrières au succès de votre entreprise.

Que ce soit une concurrence trop forte, un mauvais choix d’emplacement ou de nouvelles règles restrictives (allo Covid-19 !!), énormément de facteurs peuvent nuire à votre entreprise.

Dans ce cas, mon meilleur conseil serait de réévaluer l’ensemble de votre projet comme si vous le démariez. Gardez le focus sur l’environnement actuel et révisez votre plan d’affaires en fonction de la situation actuelle et future. Vos ressources, les opportunités d’affaires, les barrières, les besoins des clients, etc. Bref, revoyez tout dans l’ensemble et évitez autant que possible les prises de décisions spontanées et l’attitude « action-réaction ».

5 | Un plan d’affaires tout simplement non viable

Lors de diagnostic d’entreprise, je constate régulièrement que le modèle d’affaire des PME est très souvent tout simplement non viable. En gros, la seule façon pour eux d’être rentable est basée sur l’espoir que les ventes soient très fortes.

Oui, les ventes sont à l’origine de la rentabilité, mais, pour que la rentabilité de l’entreprise ne soit pas précaire sur le long terme, le plan d’affaires doit être réaliste plutôt que trop optimiste. Si votre modèle d’affaires n’est pas viable sur papier, il y a peu de chance pour qu’il le soit une fois que vous aurez à faire face aux facteurs auxquels vous n’aurez pas pensé !

Assurez-vous aussi que, même si votre plan d’affaires a déjà été viable, que vous saurez le faire évoluer dans le temps au besoin.

Il existe beaucoup de façon de maximiser ou de repenser votre modèle d’affaires, si vous aviez à faire appel à une aide-externe pour quelque chose, c’est probablement ce que vous devriez prioriser !

6 | Équipe défaillante

Oui, vos employés ainsi que les personnes qui contribuent à votre projet peuvent favoriser le succès, mais ils peuvent aussi grandement lui nuire !

Le facteur humain de votre organisation est d’une importance capitale.

Je suis aussi toujours perplexe de constater à quel point l’écart est illogique entre le temps, l’argent et l’énergie déployée par les entreprises pour les ressources humaines vs leur importance dans l’atteinte des objectifs des entreprises !

Heureusement cet écart s’amenuise depuis les dernières années et encore plus depuis le contexte de la pandémie mondiale ; le nombre d’entrepreneurs qui ont (enfin) compris qu’il s’agit d’un département d’une grande importance grandit constamment dans les dernières années.

7 | Le manque de liquidité

Savoir gérer adéquatement les liquidités est capital, pour assurer la survie de votre entreprise, mais aussi pour avoir la latitude de prendre des décisions commerciales.

On l’a entendu souvent : il est plus facile de faire de l’argent quand on en a déjà !

Il va de soi que d’avoir une bonne marge de manœuvre permettra non seulement de prévoir les temps plus durs, mais aussi de faire, par exemple, des économies d’échelle ou des investissements et de minimiser les besoins en crédits (et donc le frais d’intérêts).

Mon conseil : Encore une fois être stratégique ; chaque situation possède ses propres solutions, mais comme piste de solutions, assurez-vous de :

· Gérer les fonds de roulement de près ; soyez proactif

· Analyser votre rentabilité et appliquer un plan visant à l’améliorer

· Adapter votre méthode de facturation ; facturer rapidement et, au besoin, progressivement

· Financer les gros achats si c’est stratégique de le faire

· Gardez une bonne entente avec vos fournisseurs et négociez de bons termes

8 | Le manque de flexibilité, l’incapacité à s’adapter

Une entreprise est en constante évolution. Que ce soit à cause d’une croissance rapide, de changements dans le secteur d’activités ou simplement pour les opérations en général, les gestionnaires doivent savoir s’adapter et faire en sorte que l’entreprise et ses membres s’adaptent aussi.

Il s’agit probablement d’une des plus grandes qualités d’un gestionnaire et c’est un facteur crucial pour l’évolution de votre entreprise.

Même les meilleures entreprises ne survivront pas sur le long terme si elles ne s’adaptent pas !

Mon conseil : soyez proactif ; remettez-vous en question, soyez curieux, informez-vous, formez-vous… bref, évitez de vous asseoir sur ce qui est fait et pensez à la suite.

9 | Une mauvaise gestion

La gestion est un métier en soi. Les entrepreneurs, notamment en PME, doivent donc jongler avec leur expertise et le métier de gestionnaire ce qui peut s’avérer ardu !

Une des pires choses concernant la mauvaise gestion est que les personnes concernées n’ont presque toujours aucune idée de leur manquement en gestion. Voici donc quelques pistes qui pourraient vous indiquer que vous auriez avantage à vous améliorer pour le bien de votre entreprise :

1. Le même type de problèmes revient

2. Vos « bonnes résolutions », vos améliorations ou vos plans ne demeurent pas en place

3. Vos employés (ou certains d’entre eux) ne sont pas mobilisés

4. Les problèmes de communication causent des erreurs ou des problèmes

Mon conseil là-dessus est sans équivoque de savoir bien s’entourer, de se former et d’aller chercher de l’aide, car une mauvaise gestion aura assurément de très gros impacts sur votre entreprise.

Tous droits réservés © 2021 par Zaz Conseil, Web design par Zaz Conseil